Le balisage « points-nœud »

Si en Wallonie les RAVeL font le bonheur des cyclistes, depuis de nombreuses années, le balisage de type « point-nœud » s’est répandu dans toutes les régions de Flandre. Pour bien comprendre son fonctionnement, il faut s’imaginer tout un réseau de petites routes dont tous les carrefours sont numérotés. Ce point-nœud est doté d’une balise directionnelle avec le numéro de l’intersection et le fléchage vers les carrefours suivants. Pour organiser sa randonnée, il suffit de retenir les numéros des points-nœuds par lesquels on désire passer et d’additionner les kilomètres.


Un système que le sud du pays a poursuivi au début des années 2000 dans les Cantons de l’Est. Depuis, le réseau ne cesse de s’étendre à d’autres régions comme le pays de Famenne, le cœur du Hainaut, les Lacs de l’Eau d’Heure, Chimay, la province de Liège, la Wallonie picarde ou le Brabant wallon. À terme, la Belgique sera recouverte d’un immense maillage de circuits à vélo…